12 août – Abrazo

8 août – Magiciennes Baroques
13 août – Come Sorrow

Jeudi 12 août, 20h30
Fécamp, Église Saint-Étienne

Emile PARISIEN, saxophone soprano
Vincent PEIRANI, accordéon

Abrazo. Étreinte. Tantôt enlacement de sa partenaire de danse, tantôt accolade fraternelle. «Abrazo» s’inspire non pas de l’œuvre d’un compositeur mais d’une forme d’art, d’une culture : le tango, son élégance, sa mélancolie et sa puissance rythmique et mélodique. Comme pour leur premier duo, Peirani et Parisien ne jouent pas le matériel des originaux, mais ils en jouent.

Des pièces de la plume de maîtres de l’influence sud- américaine comme Astor Piazolla, Tomás Gubitsch ou Xavier Cugat ne font qu’une partie du répertoire. Ce qui unit tous ces différents éléments est la profonde affinité que l’on ne peut qu’entendre entre Peirani et Parisien. Elle naît de l’incroyable finesse de leurs interactions et de l’exceptionnelle approche novatrice qu’ils ont tous deux de leurs instruments. Quelque chose sonne ici de façon complètement magique.

Il semble que les ingrédients de cette potion hypnotique pourraient venir de n’importe où : Jazz traditionnel ou moderne, avant-garde libre, classique, folklore, rock, électronique, musique nouvelle ou ancienne – la soif de nouveauté, le désir d’aventure semblent insatiables.

© Crédit Photo : Jean-Pascal Retel

Menu