27 août – SCARLATTI, Stabat Mater à dix voix, Missa Quatuor Vocum, Te Deum

27 août – O solitude
28 août – [Levant’i]

Samedi 27 août, 20h30
Saint-Martin de Boscherville, Abbaye

Ensemble Le Caravansérail
Bertrand CUILLER, direction

Après un premier passage très remarqué au festival en 2017, nous sommes ravis d’accueillir de nouveau l’ensemble Le Caravansérail et son directeur artistique Bertrand Cuiller. L’imposant corpus pour clavier laissé par Domenico Scarlatti – 555 sonates – occulte trop souvent une production foisonnante qui embrasse avec bonheur des genres aussi différents que l’opéra, l’oratorio, la cantate, la messe…

C’est vraisemblablement entre 1714 et 1719 que Domenico Scarlatti composa son Stabat Mater à dix voix qui passe pour l’œuvre maîtresse de sa production vocale. Unique par sa complexité d’écriture – les dix voix indépendantes forment un unique corpus sonore – l’œuvre repose sur une écriture contrapunctique magnifiée par des contours mélodiques et harmoniques d’une grande sensualité.

L’auditeur est ainsi invité à parcourir une fresque profondément spirituelle mais empreinte de douceur arcadienne. Moins connues mais tout aussi passionnantes et vivantes, la Missa Quatuor Vocum dite Messe de Madrid et le Te Deum à double chœur à huit voix – unique pièce de ce genre laissée par Scarlatti – sont empreintes d’élégance et de sobriété.

© Crédit Photo : Jean-Baptiste Millot

Menu