Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudanti.
Follow Me
Sorry, no posts matched your criteria.

Search
TOP
Accueil - Les Musicales de Normandie
8763
home,page-template,page-template-full-width,page-template-full-width-php,page,page-id-8763,eltd-core-1.1,awake-ver-1.0,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-oswald-style,eltd-fade-push-text-top,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-slide-from-left,eltd-,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,eltd-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
| Tarif plein: 15€ | Tarif réduit & abonné: 12€ | Entrée gratuite pour les moins de 18 ans
TROIS CONCERTS EXCEPTIONNELS EN BORD DE SEINE DU 17 AU 22 AOÛT !
SCARLATTI, STABAT MATER

Ensemble Zene
Bruno KELE-BAUJARD, direction

Vendredi 17 août – 20h30
Rives-en-Seine – Église de Caudebec-en-Caux

C’est à l’initiative de Bruno Kele-Baujard que l’ensemble ZENE voit le jour (ZENE se prononce [zɛnɛ] et signifie musique en hongrois). Cet ensemble à effectif variable réunit en son sein de jeunes chanteurs et instrumentistes professionnels issus des plus grands conservatoires européens.
Essentiellement dévolu aux œuvres pour voix solistes, ZENE s’illustre particulièrement dans le répertoire baroque italien. Pour leur premier concert dans Les Musicales de Normandie, l’ensemble exécutera le chef d’œuvre de Domenico Scarlatti, le Stabat Mater à 10 voix. Des motets de Schütz et Purcell complèteront ce magnifique programme de musique ancienne.

FRANÇOIS COUPERIN À DEUX CLAVECINS

Olivier BAUMONT, clavecin
Béatrice MARTIN, clavecin
Claire ANTONINI, théorbe
Emmanuel PLEINTEL, récitant

COUPERIN, Le parnasse ou l’Apothéose de Corelli
COUPERIN, Apothéose de Lully

Samedi 18 août – 20h30
Vatteville-la-Rue – Église

Un concert pour célébrer le 350e anniversaire de la naissance de François Couperin avec les virtuoses du clavecin Olivier Baumont et Béatrice Martin ! En 1724, paraissent à Paris Les Goûts-réunis ou Nouveaux Concerts à l’usage de toutes les sortes d’instrumens de Musique augmentés d’une grande Sonate en Trio intitulée Le Parnasse ou L’Apothéose de Corelli. L’année suivante, en 1725, paraissent également à Paris un Concert instrumental sous le titre d’Apothéose Composé à la mémoire immortelle de l’incomparable Monsieur de Lully. L’auteur de ces deux ouvrages est François Couperin (1668-1733), organiste du roi depuis décembre 1693. Ces deux Apothéoses représentent l’un des sommets de la musique instrumentale française du début du règne de Louis XV.

JOURNAL ROMANTIQUE

Carole DAUPHIN, alto
Eriko MINAMI, piano
Flannan OBÉ, récitant

Hommage à Juliette Drouet & Victor Hugo
BERLIOZ / CHOPIN / LISZT / FAURÉ

Mercredi 22 août – 20h30
Rives-en-Seine – Église de Villequier

Ce qui reste légendaire de la correspondance de Victor Hugo et Juliette Drouet, ce sont les 18000 lettres que la femme de l’ombre aura écrites au génial écrivain. Cinquante années de correspondance dans laquelle elle décrit son amour incommensurable pour Hugo, mais également la jalousie intolérable de son amant et tous les sentiments contradictoires de la passion qui la dévore : « Si grand que vous soyez, j’ai de l’amour par-dessus votre tête ». Les grands compositeurs contemporains de Victor Hugo dont Berlioz, qui louait le génie de l’écrivain, mais également Saint-Saëns, qui écrivit des mélodies sur les poèmes de Hugo ou encore Chopin et Liszt qui fréquentaient les salons littéraires, se font l’écho romantique et fulgurant de ces lettres.

ACTUALITÉS :